Linux : Le guide du débutant

Linux : Le guide du débutant

GNU/Linux ou Linux est un système d’exploitation au même titre que Windows ou MacOS. C’est à dire qu’il est la liaison entre le hardware et vos logiciels et ensuite vous même. Ce système d’exploitation moins répandu que Windows ou MacOS est très prisé des développeurs et de la communauté libre.

En effet il faut savoir que Linux est gratuit, régulièrement mis à jour et qu’une grande communauté s’entraide afin de rendre ce système d’exploitation plus répandu, utilisé et compatible.

Dans ce guide, je vais vous introduire à Linux en vous parlant de l’OS (Operating system) en général, ses avantages et inconvénients. Je conclurai en vous donnant des commandes clés pour une utilisation optimale.

 

L’histoire de Linux

 
Linux connaît ses débuts en 1984 sous le nom de Projet GNU. Richard Stallman, un chercheur du MIT se base sur le noyau Unix devenu payant pour développer une alternative gratuite. Un peu plus tard en 1991, Linus Torvalds le rejoint. Il avait pour objectif de créer son système d’exploitation de son côté. Finalement les deux projets fusionnent pour donner naissance à GNU/Linux ou plus communément appelé Linux de nos jours.

Si Windows se base sur MS-DOS son ancêtre, MacOS et Linux se basent sur Unix, il y a donc beaucoup de similarités entre ces deux derniers.

Linux est un système d’exploitation relativement complexe au premier abord, je vous en ai beaucoup parlé dans mes différents articles où j’y faisais référence. Cependant après une petite formation et la compréhension de certains principes de base, l’OS devient efficace voir même intuitif.

Logo de GNU (à gauche) et Linux (à droite)

Les distributions

 
Linux étant libre et gratuit, des clones se basant sur le même noyau et le même système d’exploitation ont rapidement vu le jour. Ces clones sont appelés distributions. Une distribution Linux est en fait un Linux pré-configuré avec une certaine interface, un certain environnement ainsi que des logiciels pré-installés.

On ne va pas rentrer dans les détails mais il existe des distributions Linux pour tous les goûts et tous les types d’utilisation. J’utilise principalement Debian car je trouve cette distribution simple et épurée. Elle est mise à jour par la communauté de façon régulière et efficace.

Évidemment de nombreuses distributions desservant toutes des utilisations différentes d’un système d’exploitation ont vu le jour. Vous pourrez en trouver une liste exhaustive à cette adresse.

Une infime partie des distributions Linux.

Le terminal

Le grand avantage de Linux, c’est qu’on peut utiliser l’OS sans interface graphique. Un terminal seul permet de travailler, d’installer ses logiciels, d’éditer du texte et des fichiers, de compiler, de naviguer dans son stockage. Il suffit pour cela de connaître quelques commandes de bases. Windows aussi le permet mais les commandes possèdent moins d’opérateurs et de paramètres.

Avant même de s’intéresser à ces commandes on va se pencher sur la syntaxe des commandes et des informations présentes à l’écran lorsque nous nous trouvons sur un terminal.

dreyzo@debian:~/Documents$

dreyzo est le nom que vous avez enregistré lors de l’installation de votre système.

debian est le nom de votre machine tout simplement.

~/Documents est le chemin dans lequel vous vous trouvez lors de la rédaction de la commande (~ représentant votre dossier personnel /home/user).

L’intégralité de ces éléments forme le prompt.

 

Les commandes peuvent posséder des arguments ainsi des paramètres qui se rajoutent après le nom de la commande de la façon suivante :

dreyzo@debian:~$  ls -a

ls ici est une commande et -a un argument. Les arguments se placent toujours avec le signe – devant ces premiers. Ils permettent de rajouter des conditions à notre commande.

 

Chemin relatif / Chemin absolu

 
Lorsque vous tapez des commandes, votre « position » dans l’arborescence du disque dur influe. C’est à dire que si vous utilisez une commande dans un répertoire particulier, il faudra l’adapter pour utiliser cette même commande dans un autre. Vient alors les notions de chemin relatif et de chemin absolu.

Le chemin absolu est en fait un chemin qui fonctionnera peut importe le dossier dans lequel vous vous trouvez, c’est un chemin qui part de la racine de votre disque dur pour atteindre le dossier cible. un chemin relatif part du répertoire dans lequel vous vous trouvez, c’est à dire que vous allez interagir avec en fonction du répertoire courant.

La commande pour se déplacer étant cd (change directory), si nous nous voulons aller dans le dossier /home/user/media/documents, il faudra utiliser la commande cd ~/media/documents qui reprend le chemin absolu.

Si nous nous trouvons dans /home/user/media et que nous voulons nous rendre dans /home/user/media/documents il faudra utiliser la commande cd documents/ qui prend en compte le répertoire courant et qui établi un chemin relatif.

 

Les commandes

 
Nous n’allons pas nous éterniser sur les commandes et leurs arguments propre dans cette article, il existe de nombreuses documentations en ligne ou built-in avec Linux.

J’ai essayé ci-dessous de résumer les commandes nécessaires pour travailler de façon confortable. Peu importe le fait que vous soyez sur un OS Linux installé en brut sur votre PC, qu’il s’agisse d’une machine virtuelle ou même si vous êtes sur un raspberry. Cette liste n’est pas exhaustive et représente seulement ce que je pense utile pour une utilisation personnelle simple de Linux, pour plus d’informations je vous conseille de suivre ce lien.

  • man (Suivi d’une autre commande, permet d’obtenir le manuel de celle ci)
  • ls (Affiche le contenu du dossier)
  • cd (Permet de changer le répertoire courant)
  • rm (Supprimer le ou les fichiers)
  • mv (Déplace le ou les dossiers / fichiers)
  • cp (Copie le ou les dossiers / fichiers)
  • apt-get (Installeur et désinstalleur de paquets)
  • nano (Editeur de texte simple)
  • ssh (Lance un accès ssh à un terminal)
  • mkdir (Permet de créer un dossier)
  • rmdir (Permet de supprimer un dossier)
  • find (Permet de chercher des fichiers)
  • grep (Permet de rechercher une chaîne de caractère dans un fichier)
  • cat (Affiche le contenu d’un fichier)
  • chmod / chown (Change les droits d’une personne ou d’un groupe de personne sur un fichier / dossier)
  • mount / umount (Monte ou démonte un système de fichier)
  • ps (Affiche les processus en cours)
  • poweroff / halt (Arrêt de la machine)

 

C’est la fin de la première partie de ce guide ! Je vous conseille de bien le lire et de le mettre dans vos favoris car nous allons énormément utiliser Linux dans nos prochains articles et tutoriaux. C’est un OS qu’il est important de prendre en main. Effectivement, cette prise en main justement ouvre un esprit « bidouilleur » indispensable pour réaliser des projets personnalisés !

 

Sources :